L'Espace Forums de "La Traction Universelle"

Nous sommes le Jeu 23 Sep, 2021- 18:01

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Dim 29 Aoû, 2021- 12:39 
Hors ligne
Président de la TU

Inscription: Mar 23 Oct, 2007- 21:39
Messages: 667
Localisation: Colombes (92) France - membre TU IDF depuis 1978
Bonjour Fred,

Je partage ton bonheur de rouler en 15 avec une mécanique refaite à neuf dans les règles de l'art comme à l'origine !

Après la restauration mécanique de ma 15/6H en juin 2020, nous avons quitté la région parisienne pour la Drôme provençale avec la 11BL et 156/H en rodage, par les routes nationales en trois étapes de 250 km chacune en roulant à 80-90 km/h. Puis j'ai profité des petites routes autour de chez nous entre les champs de lavande et d'oliviers avant d'effectuer le serrage de la culasse à 1.000 km en juin 2021. Nous avons participé ensuite à la Randonnée des Copains en Alsace-Moselle au mois de juillet, en passant par la route Napoléon, la Bresse, le Jura et la Lorraine. Nous avons parcouru 2.500 km en 10 jours et le moteur commence à se débrider !

Je partage ton avis Fred et celui d'Olivier : la 11 Légère et la 15 Six sont 2 autos complètement différentes et j'ai autant de plaisir à les conduire toutes les deux !

J'ai parcouru 120.000 km depuis 1978 avec ma 11BL de 1951. Nous la prenons souvent pour aller à l'étranger, ayant participé à 9 ICCCR, Chartres 1978, Breda 1981, Lorelei 1987, Herning 1992, Clermont-Ferrand 1995, Chévetogne 1998, Rome 2008, Harrogate 2012 et Arnhem 2016. Elle a effectué également 6 grandes randonnées : Italie 2008, Maroc 2011, Ecosse 2012, Corse 2015, Bénélux 2016 et Corse 2021... Surnommée "Tractionnette", elle est la voiture des vacances en famille. J'apprécie son élégance due au dessin original de Bertoni, sa légèreté et sa maniabilité, sa relative nervosité et la puissance de son freinage. Avec sa remorque Kiva de 1951, je vais souvent à la déchetterie déposer les végétaux. Madame la conduit avec plaisir et puis je peux passer le volant à mes filles qui ont fait leurs débuts à l'âge de 14 ans sur le circuit de Valelunga...

J'ai parcouru 80.000 km depuis 1989 avec ma 15/6H de 1954. Elle sillonne régulièrement les grandes Nationales et la Route Napoléon lors de nos randonnées dans le sud : Ardèche en 2011, Gorges du Verdon en 2012, Côte d'Azur et col du Turini en 2013, Périgord en 2014, Drôme et Ardèche en 2015, Côtes de Provence et 40 ans du Traction Owners Club en 2016, Auvergne et Périgord en 2017, Pays de Loire en 2018, Auvergne en 2019... Surnommée "Grosse Six", c'est la grande routière par excellence, elle permet d'effectuer de grands trajets sur routes nationales dans un confort exceptionnel. J'apprécie la classe de sa calandre chromée au bout de son long capot, le velouté de son 6 cylindres en ligne, le moelleux de sa suspension oléopneumatique et de ses sièges en Dunlopilo. Et sur les routes de montagne, malgré le poids de sa direction, je me régale dans la montée des cols, grâce au couple phénoménal du 6 cylindres, il m'est même arrivé de doubler des voitures actuelles dans l'ascension du Col de la Bonnette à 2.802 mètres !

Je confirme : il faut les deux !


Fichiers joints:
Traction.jpg
Traction.jpg [ 138.7 Kio | Vu 993 fois ]

_________________
Jean-Louis Poussard
Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Lun 30 Aoû, 2021- 11:50 
Hors ligne

Inscription: Ven 12 Mar, 2010- 09:56
Messages: 564
il faut les deux ... hum... je me demande si c'est bien objectif ça !
:lol: ( ben je suis d'accord ! d'ailleurs une 11 N de 56 est en cours de remise en route on ne touche à rien et on repose de l'origine , état d'origine aussi pour les élements de carrosserie qui manquaient... on ameliorera en fonction des trouvailles...
amicalement

Fred

_________________
Tractions et autres anciennes toujours les bienvenues à la maison...

Fred 95
3 Traction à la maison ! des 11, une 15, 2 projets de 5HP mais ma fille a une 4CV, dois je faire venir un exorciste ?


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Mar 31 Aoû, 2021- 16:44 
Hors ligne
Président de la TU

Inscription: Mar 23 Oct, 2007- 21:39
Messages: 667
Localisation: Colombes (92) France - membre TU IDF depuis 1978
Fred,

A propos d'assise, j'ai fait restaurer la sellerie complète de la 15/6H en 2013 chez Alex Main à Vichy, car elle était très usée...
Je lui ai demandé de réhausser les assises de sièges avant avec des ressorts neufs, car celles d'origines étaient trop affaissées.
Et cela change complètement la position de conduite, elle est plus haute et plus dure qu'à l'origine mais beaucoup plus confortable !

Par contre sur ma 11BL, la sellerie avait été restaurée il y a 34 ans, mais les assises de sièges avant commençaient à s'affaisser...
Je lui ai demandé de réhausser les assises sans changer le tissu : il l'a juste décousu et recousu et c'est comme neuf !

Je suis d'accord avec toi, lors de la restauration mécanique de la 15/6H, j'ai monté beaucoup des pièces neuves d'origine achetées il y a 30 ans !


Fichiers joints:
Sellerie 15H 2.jpg
Sellerie 15H 2.jpg [ 140.77 Kio | Vu 817 fois ]

_________________
Jean-Louis Poussard
Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Mar 31 Aoû, 2021- 18:56 
Hors ligne

Inscription: Ven 08 Fév, 2008- 19:14
Messages: 623
Aujourd'hui peu le savent, mais le vrai luxe dans la sellerie automobile d'avant guerre est bien le velours et non le cuir.

Sur les, souvent somptueuses, réalisations des grands carrossiers en "coupé chauffeur", les habitacles les plus luxueux étaient presque toujours garnis de drap ou de velours, le cuir plébéien étant réservé au chauffeur exposé aux intempéries.

La 15 respecte les codes du genre avec son habitacle intégralement garni de velours de laine, parfois jusqu'au pavillon (en velours de coton, lui) suivant les années, et avec quelques exceptions sur les modèles sortis juste après guerre.

Image


Image

_________________
Olivier

Une traction n'a pas de cerveau, utilisez plutôt le vôtre.
https://rouler-en-traction-avant.blog4ever.com/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Mar 31 Aoû, 2021- 23:58 
Hors ligne
Membre TU
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 28 Sep, 2011- 20:36
Messages: 4547
Localisation: CALMONT 31560
Elle est juste trop belle Olivier 8) Pas facile aujourd'hui de trouver un bon sellier, les bonnes teintes en fonction des années et les bons tissus ainsi que la moquette :shock:

_________________
le plus fatiguant c'est d'attendre.....

Alain

11 bl 51 ds19 61


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Mer 01 Sep, 2021- 10:28 
Hors ligne

Inscription: Ven 08 Fév, 2008- 19:14
Messages: 623
Un texte sublime sur la 15, remontant aux années 60:



J’avais cinquante ans, le nez bref et couperosé. La nuque large. Les yeux clairs, enfoncés et petits. J’étais grand, lourd, pas vraiment gros, mais mastoc. Extrêmement fort. Boutonné dans un trench coat des surplus américains ou dans une gabardine. Les mains épaisses et calmes sur le volant comme le commissaire Maigret s’il avait su conduire, comme Gabin. Juste à l’opposé des enjoliveurs, des carrosseries claires et des petits costards.

La route sèche et dégagée de la vallée de Chevreuse me faisait plaisir, mais pas pour le sport. Mon allure régulière de locomotive Compound, la trajectoire inéluctable des X et les six pistons métronomiques étaient à l’unisson de mes affaires. J’étais un homme de poids. Un mâle. A prendre au sérieux, comme ma 15.

Peu de voitures vous obligent aussi fort à interpréter leur personnage, à vous plier à elles. La grosse Traction est authentique, elle existe, elle s’impose. Parce qu’elle est encore présente, sans doute, tout en appartenant au passé. Pour être dans la peau de l’homme à la 15, pas besoin d’apprentissage : Il suffit de rouler, d’obéir au gros trois litres, de tenir à bout de bras le grand volant de la lourde machine. En auto, la conduite fait l’homme. Là, il n’y a pas plusieurs façons de s’y prendre.

Bien appuyé au dossier, étalé sur la peluche comme dans un Pullman de première classe, vous bougez à peine le grand volant, presque à regrets, avec les épaules plus qu’avec les bras. C’est de la conduite statique. Guère de manœuvre de boite non plus : Vous êtes en troisième une fois pour toutes.
S’il faut attraper la deuxième, on le fait posément, tous les conducteurs de Tractions connaissent ce haussement de l’épaule droite et du bras raidi jusqu’au levier du tableau de bord. On a d’abord débrayé à fond, plein pied sur une large pédale conçue pour des semelles sans mièvrerie. Comme en Rolls-Royce ou en DS, la vitesse, physiquement, ne s’éprouve guère. A 140 Km/h vous êtes toujours calme et froid sur vos rails.

Un jeunot, dans une Taunus quelconque, a vu ma calandre rouillée et mes gros phares derrière lui. Il a accéléré fiévreusement à l’entrée d’un courbe, il s’est fait peur, a commencé à louvoyer. Je l’ai passé à plus de 130, en ronronnant, le volant figé, les pneus chuintant à peine sur l’asphalte, sans esbrouffe. Comme un homme.

La Citroën Traction-Avant 15 SIX est restée une routière valable, toute complaisance attendrie mise à part. Bien sûr, 80 cv pour un 3 litres aussi gourmand, c’est modeste ; mais les chevaux sont bien employés et la voiture répond très vite à l’accélérateur, avec une souplesse stupéfiante par rapport à celle de nos petits moteurs dans le vent. L’équilibrage des masses, le centre de gravité placé très bas et à l’avant, les roues aux quatre coins de la carrosserie, rien de tout cela n’a vieilli.

La 15 est sûre, elle est confortable, elle a de l’allure, elle est un produit industriel de haute qualité, elle est aussi un signe extérieur de pauvreté et d’échec social. En 15, même à 140 Km/h, vous êtes un gitan, un trimardeur, un hors-la-loi, un exclu du standing, ou pis un dangereux provocateur. Votre voiture est une faute, un péché, un aveu d’humilité ou un acte d’orgueil. On vous le fera bien voir. Il y a plus de dix ans que le costaud à la large nuque a cessé de visiter ses clients en Traction-avant virile.

Si j’ai pu rouler quelques jours en Traction, c’est grâce à un homme qui ne veut pas avoir l’automobile d’aujourd’hui et de tout le monde, sans donner dans la grosse sophistication lourde. Il avait repéré son objectif près d’un garage, le long d’un trottoir de Boulogne Billancourt. Son radiateur incliné, visible derrière le double chevron de la calandre, révélait la 15. Le garagiste cherchait le client. Une demie-heure plus tard, mon ami partait au volant de sa 15 qui tournait comme une horloge. Bonne boite, bons freins, bons pneus, pas un bruit suspect, tout était sain à quelques bricoles près. Le prix de vente ? 250 Frs, vignette comprise et sans l’ombre d’un marchandage. On aurait tort de s’en priver.

Depuis trois mois, le nouvel homme à la 15 roule quotidiennement dans sa voiture. Bien sûr, elle brule plus de 18 litres aux 100 Kms, mais vu la modestie du financement initial, il y a encore de la marge avant le déficit. Le handicap social, lui, est plus délicat à comptabiliser. Mon ami est au-dessus de ces contingences qu’il aurait plutôt tendance à savourer, mais il a une fille de douze ans. Elle n’est pas pimbêche du tout. Pourtant, le matin, en arrivant au lycée Molière, elle préfère que son père ne la dépose pas juste devant la porte.
En Angleterre, la 15 et la 11 sont déjà considérées par les collectionneurs comme d’inestimables « post vintage thorough-bred » de pur-sang d’après l’âge d’or. En France, non, sauf pour quelques amateurs, la 15 n’est (au mieux) qu’un souvenir, trop encombrant pour être monté en porte-clefs. Qu’elle périsse. En sa présence, j’ai fait semblant de la livrer à ses équarisseurs.


Les casseurs de voitures s’embusquent parmi les carcasses, en marge des routes nationales, dans des terrains vagues loin de tout, sauvages et honteux comme des bourreaux romantiques. Dans « Han d’Islande », Hugo a fait un très beau portrait d’une famille de casseurs. Ceux-là, près d’Arpajon, étaient terribles : noirs, velus, hagards et borgnes. Ils abattaient leurs merlins sur des tôles lustrées jadis à la peau de chamois et leurs chiens hurlaient. J’ai laissé mon moteur tourner au ralenti et j’ai marché vers eux qui me regardaient par en dessous, les poings aux hanches.

« - J’ai cette 15, il faut que je m’en débarrasse. Vous la prendriez ?
- Ça dépend de ce que vous en voulez …
- Combien en offrez-vous ?
- Bôff … 2000 ou 3000 au plus »


Pour 30 F, ils auraient dépecé la 15 encore vivante, palpitante, chaude de ses 140 Kms/h et de ses virages, heureuse de tous ses organes si bien agencés.


Aux garagistes de campagnes, dans les villages, j’ai raconté les casseurs prêts à frapper comme des sourds sur ces 30 F de ferraille en forme de bonne routière. Eux, les mécaniciens, n’ont pas été méprisants. Mais que faire ? Ils ne pouvaient donner que des regrets. « Il y a deux ou trois ans, elles se vendaient encore bien, les Tractions. Surtout qu’elle est bonne la vôtre, il n’y a qu’à l’entendre … Maintenant, il faut trouver le client. Des petits jeunes qui s’entassent pour aller à Paris. Ils jouent à Pierrot le Fou, à cause de tous ces films. Ils se font leur cinéma, quoi. Mais les gens n’en veulent plus. Les pièces se font rares. Laissez-la toujours, on va demander, vous en aurez bien 150 ou 200 F. »

Quand je suis parti en trombe, sans un grincement de boite, le garagiste et l’apprenti regardaient, les bras ballants, l’œil triste.

A Paris, l’euphorie de la grande route s’est un peu démentie. La 15 était lourde à garer et deux fois, à des carrefours, j’ai viré trop large, j’ai dû manœuvrer en marche arrière, j’ai calé. Les autres ne hurlaient même pas, ils me regardaient d’un œil lourd et vide. Je n’avais rien de commun avec eux. L’épargnant qui mange des Spaghetti pour payer les traites de sa Simca 1000 pimpante était enfin payé de son effort, il se justifiait sur mon dos. J’ai dû me forcer à réagir. J’ai même réagi facilement, positivement, après avoir remarqué que les belles petites autos m’évitaient. Elles me laissaient le champ libre. De la sympathie, du respect, de l’amour ? NON. Elles avaient PEUR. Peur de s’égratigner le standing au rude contact de mes ailes débordantes, rouillées et fortes en gueule.




Jean Francis HELD

« Je roule pour vous » (Seuil) 1967

_________________
Olivier

Une traction n'a pas de cerveau, utilisez plutôt le vôtre.
https://rouler-en-traction-avant.blog4ever.com/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Mer 01 Sep, 2021- 11:37 
Hors ligne
Membre TU
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 28 Sep, 2011- 20:36
Messages: 4547
Localisation: CALMONT 31560
En effet, très beau texte :D :wink:

_________________
le plus fatiguant c'est d'attendre.....

Alain

11 bl 51 ds19 61


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Mer 01 Sep, 2021- 11:46 
Hors ligne
Membre TU
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 24 Mar, 2008- 13:03
Messages: 1288
”Traction avant,police apres ” ..sacré René :)

_________________
69ème année de complicité avec la traction..Mais c'est elle qui rajeunit..


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Jeu 02 Sep, 2021- 09:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 04 Fév, 2014- 13:11
Messages: 1106
Localisation: Ariege
très beau texte Olivier

_________________
Je suis né sans le demander et je vais mourir sans le vouloir alors laissez moi vivre comme je l'entend.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Jeu 02 Sep, 2021- 15:07 
Hors ligne

Inscription: Ven 19 Mar, 2021- 18:17
Messages: 150
Il y a une " atmosphère " dans ce texte, une certaine tristesse, le mythe de la reine Traction est bien dépeint, à travers ce récit d'époque il prend tout son sens.
Yves

_________________
http://www.club-traction-citroen.com/Accueil.htm


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Dim 05 Sep, 2021- 05:46 
Hors ligne

Inscription: Sam 23 Mar, 2013- 08:53
Messages: 668
Je sens que je vais l’imprimer et l’encadrer pour afficher dans mon garage.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Mer 08 Sep, 2021- 07:55 
Hors ligne

Inscription: Ven 12 Mar, 2010- 09:56
Messages: 564
bonjour à tous,
moi je peux plus y a plus de place dans le garage..

Jean Louis, merci ! bien noté le contact du sellier. je cherche l'assise et ensuite zou !
je ne souhaite pas restaurer la sellerie, elle est dans son jus, pas un trou, simplement fatiguée..mais pour rouler , au moins avoir les assises correctes..et lors d'une manif, hop ! les sieges / assises d'origine...

Pierre, salut, tu sais que j'ai toujours les deux armatures de fauteuils...( ça fait partie des "ça peut servir" qui sont dans le garage...) he he... :lol:

au fait, Olivier G, la traction roule t elle à présent ?

amicalement
Fred

_________________
Tractions et autres anciennes toujours les bienvenues à la maison...

Fred 95
3 Traction à la maison ! des 11, une 15, 2 projets de 5HP mais ma fille a une 4CV, dois je faire venir un exorciste ?


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Ven 10 Sep, 2021- 16:43 
Hors ligne
Membre TU
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Fév, 2016- 21:35
Messages: 173
Localisation: Paris 12ème
Salut Fred !

Héééélas non, elle ne roule toujours pas... Mais je garde espoir en regardant renaître celles des copains. Et ton sujet sur les sièges m'intéresse beaucoup, puisque la mienne a conservé de bons tissus couvrant des ressorts bien fatigués.

Mais je vous tiens au courant, promis !

A bientôt !

Olivier


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Ven 10 Sep, 2021- 18:51 
Hors ligne
Responsable Régional TU

Inscription: Ven 02 Mai, 2014- 12:41
Messages: 366
Localisation: Haute Garonne - Plaisance du Touch
Salut Fred,
Content de te lire ! J'avais oublié ces structures de sièges... ça fait plus de 3 ans.
Dommage que je sois un peu loin, je serais bien venu à Sagy ce week-end.
Tu nous mettras des photos ?
Amicalement
Pierre


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: la 15 en rodage
MessagePosté: Lun 13 Sep, 2021- 13:42 
Hors ligne

Inscription: Ven 12 Mar, 2010- 09:56
Messages: 564
hum... pour les photos je vais compter sur ...les autres ! je suis parti le matin avec le H pour emmener les pieces à vendre et tellement vite que j'en ai oublié mes papiers et mon téléphone qui me sert d'appareil photo...
je vais voir qui a pris quelques clichés. Il y avait pas mal d'autos, mais je pense moins que les années précédentes, des infos ( fausses bien sur) avaient circulées que c'etait annulé, voire, qu'il fallait un pass sanitaire...
bref, quelques belles Tractions, 11 légères apres 52, 11 normale apres 52, une autre 15 ( en plus de la notre) , des DS, SM, une seule C4, une seule 5HP... pas mal de 2 cv , Ami 6 et 8...un seul H, le notre... de belles Autos des années 50-60-70 ( un très beau coupé 404) des américaines, peu d'anglaises... et du coté tracteurs de beaux exemplaires pour la plupart dans leur jus..

amicalement
Fred

_________________
Tractions et autres anciennes toujours les bienvenues à la maison...

Fred 95
3 Traction à la maison ! des 11, une 15, 2 projets de 5HP mais ma fille a une 4CV, dois je faire venir un exorciste ?


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
--/
--
Propulse par phpBB et MuL pour "La Traction Universelle" © depuis le 23 octobre 2007; 2000, 2002, 2005, 2007, 2008, 2014 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com