L'Espace Forums de "La Traction Universelle"

Nous sommes le Mar 09 Aoû, 2022- 09:36

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 168 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 12  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Température 15-six.
MessagePosté: Jeu 16 Juil, 2009- 16:43 
Hors ligne

Inscription: Dim 05 Avr, 2009- 22:12
Messages: 35
J'aimerais beaucoup recueillir des avis sur la température de stabilisation raisonnable d'un moteur de 15-six, mesurée sur le durit reliant le radiateur au vase d'expansion dont elle est équipée comme beaucoup de ses sœurs restaurées (circuit de refroidissement fermé).


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Jeu 16 Juil, 2009- 22:51 
Hors ligne

Inscription: Jeu 08 Jan, 2009- 12:43
Messages: 112
A priori, il me semble que ça ne doit rien changer.
Cxeci dit, j'ai toujours trouvé que les radiateurs de 15/6 étaient toujours en légère surpression quend on les ouvre, comme les américaines.

ricco


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Jeu 16 Juil, 2009- 23:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 11 Jan, 2009- 09:42
Messages: 7742
Localisation: Pays de Vaud, Romandie
Bonjour,

Je comprend mal la question... entre le radiateur et le vase d'expansion, l'eau ne circulera qu'en cas de refoulement du circuit à forte température, et à priori, à température normale, 70-85 degrés, il n'y a pas de circulation.
Le but du vase étant de récupérer au refroidissement, l'eau qui serait éjectée du circuit à haute température, on voit (ou entend) fonctionner ce circuit surtout à l'arrêt du moteur...Quant à la température estimée, + de 95 degrés, suivant l'altitude.

Meilleures salutations

_________________
Les électrons: ni pour ni contre, bien au contraire...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Ven 17 Juil, 2009- 09:07 
Hors ligne

Inscription: Dim 05 Avr, 2009- 22:12
Messages: 35
Cet extrait de GAZOLINE explique mieux que je ne pourrai le faire la finalité de ce "faux système d'expansion".

http://gazoline.net/article.pcgi?id_article=616

Merci en tous cas pour ces estimations, qui me rassurent en me confirmant que je suis dans la norme !

Le problème c'est qu'en cas d'arrêt un peu prolongé (le syndrome du passage à niveau !) ou de manœuvre (parking), l'aiguille monte immédiatement aux alentours de 100. Cela semble bien être "le" problème de la 15.

Ah ! si seulement Citroën avait pu sortir la 22 !!


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Ven 17 Juil, 2009- 11:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 11 Jan, 2009- 09:42
Messages: 7742
Localisation: Pays de Vaud, Romandie
Bonjour,

Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir installé un (faux) vase d'expansion, à la satisfaction de tous, du moins à ma connaissance.
Le problème de chauffe au ralenti dans le trafic est lié au type d'entrainement du ventilateur de nos belles.
Les "modernes" ont des ventilateurs électriques, et font naturellement face à ce problème.
Certains des nôtres y ont pensé et installé un ventilateur électrique poussant à l'avant... il parait que çà améliore bien le refroidissement...
Sur ma 11BL, ayant installé un rideau à l'avant, mais avec le ventilo traditionnel, je vais tester un réfrigérant type aviation dans le circuit pour voir ce que çà donne... à suivre donc.

Meilleures salutations

PS: il n'en reste pas moins qu'un radiateur parfaitement propre reste la première condition pour optimiser le refroidissement...

_________________
Les électrons: ni pour ni contre, bien au contraire...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Ven 17 Juil, 2009- 11:51 
Hors ligne

Inscription: Jeu 08 Jan, 2009- 12:43
Messages: 112
Tout ça est bien vrai, ce pb de chauffe en cas d'arrêt finit aussi par se manifester sur une 11 CV d'ailleurs, en ville par temps très chaud.
Il faut dire qu'a l'époque, les embouteillages étaient rares, on arrêtait a une feu par ci par là, il est sûr qu'en moto ventilateurs devant n'est pas du tout idiot, et bon, entre l'origine et un joint de culasse, si l'on veut se servir de sa voiture, excellente solution
Quant au liquide type aviation, pourquoi pas, en général le label aviation c'est pas pour rire, comme les durit, flexibles armés, raccords, ça rigole pas pour les avions, pas comme une 15/6, on peut toujours s'arrêter sur le bas côté :)

ricco


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Ven 17 Juil, 2009- 12:09 
Hors ligne

Inscription: Dim 05 Avr, 2009- 22:12
Messages: 35
A moins d'une usine à gaz, le ventilo électrique tourne en 6V donc à mi-puissance. Il "bouffe du vent" à l'avant sur route, et surtout n'est pas terriblement esthétique. Il a néanmoins sûrement du bon à l'arrêt en pleine chaleur (pour éviter l'insupportable vapor lock quand on veut repartir de la station service !) et aussi bien sûr aux "passages à niveau" et surtout aux manœuvres.

J'ai pensé aussi au liquide de refroidissement. Il y a des additifs en pub sur LVA (annonçant 15°C de mieux !!) et effectivement les produits aviation. Dans ma jeunesse on équipait les conteneurs de bout d'ailes des Mirages (qui contenait des systèmes d'arme) avec des système à base de coolanol… Il est vrai que dans l'aviation de combat, c'est plutôt le gel que la surchauffe qui est à craindre !!

Je suis bien preneur d'information sur des essais éventuels.

Moins que la 15, la 11 chauffe aussi… Comme chauffait la DS23 : Citroën aimait bien placer des moteurs trop gros dans un capot trop petit !!

Et en plus la planète se réchauffe…………………….


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Ven 17 Juil, 2009- 16:17 
Hors ligne

Inscription: Mar 04 Déc, 2007- 20:02
Messages: 1649
Si je puis me permettre, voici quelques infos dont je dispose.

Le radiateur de 15.6 étant incliné, le faisceau doit être parallèle à la route lorsque le radiateur est monté. Si l’on refait un radiateur avec faisceau droit par rapport au radiateur, une fois celui-ci monté le faisceau n’est plus droit mais incliné d’où surchauffe (cas de certaines refabrications et restaurations).

Pour qu’un ventilateur fonctionne bien, celui-ci doit être le plus près possible du radiateur (valable pour 11CV également). L’inclinaison des pales a son utilité, d’où l’importance de mettre le bon ventilateur sur le bon millésime de voiture.

L’adjonction d’un ventilateur électrique peut être considéré comme un pansement sur une jambe de bois. Arrêté, ses pales empêchent l’air de passer, donc l’effet inverse recherché. Un groupe de tractionnistes ayant traversé les montagnes rocheuses a fait cette constatation.

Un bon circuit nettoyé sans calcaire, une pompe à eau en parfait état et votre 15.6 ne doit pas chauffer à plus de 80-85°C.

Regardez films et archives d’époque et vous constaterez (contrairement à une idée reçue) que les embouteillages existaient déjà à l’époque et même pendant les années trente.

Enfin le vapor lock est dû à un tampon de vapeur qui se forme dans la pompe à essence donc rien à voir avec notre sujet ici.

Cordialement

_________________
http://www.jeromecollignon.com


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Ven 17 Juil, 2009- 17:06 
Hors ligne

Inscription: Dim 05 Avr, 2009- 22:12
Messages: 35
100% d'accord sur les embouteillages à l'époque ! J'ai quelques souvenirs apocalyptiques des années 55-60 à Paris (sans périph...) ; et il y avait beaucoup de tractions dont de nombreux taxis !

Quand la température monte de manière spectaculaire après arrêt du moteur, elle devient non moins spectaculaire bien sûr... dans tout le compartiment moteur ! On arrive même à voir de la vapeur d'essence s'échapper du carburateur ! Rien de tel pour provoquer le vapor lock qui donc a malheureusement bel et bien quelque rapport me semble-t-il avec le sujet.

Du reste le redémarrage (11 ou 15) est (relativement) facilité quand on prend la précaution d'ouvrir le capot des deux côtés afin de faire chuter la température autant que faire se peut, précisément parce que cela l'évite en partie.

On peut regretter que la 15 n'ait jamais eu les volets de capot des premières 7-11 (et 22 !), et que ceux-ci aient disparu avec la guerre !

Peut-être qu'un ventilateur "designé" autrement serait plus efficace... Mais où le trouver ?!


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Ven 17 Juil, 2009- 17:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 11 Jan, 2009- 09:42
Messages: 7742
Localisation: Pays de Vaud, Romandie
Bonjour,

Effectivement, l'alimentation 6v sur un ventilo le fait travailler à la demi-vitesse. Il existe un transfo c/Conrad pour pallier à ce problème, dont la sortie en 12v supporte 10A., suffisants pour ce ventilateur... (vu par ex. à gauche du tableau de la 11AL...dans un autre post)

Dans le même sens que les conseils de Jérome, un détenteur de 15 a refait son radiateur comme décrit ci-dessus...et maintenant, il avoue avoir de la peine à chauffer le moteur !!!
J'ajoute que ce conducteur en avait marre de se faire des frayeurs dans les bouchons avec des températures de plus de 30 degrés, coincé entre les glissières d'autoroute, et l'œil vissé sur le thermomètre... il a commencé par la chose la plus simple, refaire le radiateur.

Meilleures salutations

_________________
Les électrons: ni pour ni contre, bien au contraire...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Sam 18 Juil, 2009- 00:50 
Hors ligne

Inscription: Jeu 08 Jan, 2009- 12:43
Messages: 112
Qu'il y ait eu quelques embouteillages à toutes les époques, certainement, mais quand même, pas tant que maintenant, dans les années 50 en province à Tours, nous roulions hélàs en Simca 8, je ne me souviens pas d'embouteillages, plus tard mon grand père paniquait quand il y avait vingt voitures au feu rouge place du Palais.
ricco


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Sam 18 Juil, 2009- 11:22 
Hors ligne
Membre TU

Inscription: Dim 09 Nov, 2008- 12:11
Messages: 31
Bonjour,
Je me souviens des bouchons dans certains coins de France vers la fin des années 50, comme , par exemple à Palavas les Flots pendant l'été.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Sam 18 Juil, 2009- 11:53 
Hors ligne

Inscription: Dim 05 Avr, 2009- 22:12
Messages: 35
Certaines grandes grèves vers la fin des années 50 ! Quatre heures pour traverser Paris (pas de périph, pas de voies sur berges !).

Or il y avait en effet des 11, et même des 15 !!


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Sam 18 Juil, 2009- 12:26 
Hors ligne

Inscription: Jeu 08 Jan, 2009- 12:43
Messages: 112
On est bien d'accord pour dire qu'il y avait des embouteillages, mais bons, ce que vous dites est vrai, dans des lieux touristiques en été ou lors de grèves, mais pas systématiquement tous les jours en permanence
A ce moment là, je dis vers levallois quand le périph n'était pas fini de boucler, vu qu'ici on construit les tronçons en progressant, au lieu de faire partout à la fois.
Bon et la dernière grève générale a Paris fut épique et on aurait aussi réussi a faire chauffer une voiture bien refroidie, pratiquement
les 11 et 15/6 y étaient rares, c'est vrai.
Ce serait intéressant de voir des photos d'embouteillages dans les années 50/60 d'ailleurs, mais je ne sais pas où trouver ça.
Ricco


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Température 15-six.
MessagePosté: Sam 18 Juil, 2009- 13:40 
Hors ligne
Membre TU

Inscription: Ven 26 Oct, 2007- 21:47
Messages: 152
Localisation: Hautes Pyrénées
bonjour,
le liquide de refroidissement labellisé aviation ne doit pas etre facile à trouver, car si tous les moteurs d'avions ont des radiateurs d'huile, trés peu sont à refroidissement liquide, la plupart se servent du souffle de l'helice pour etre refroidis par air (Lycoming, Continental, Rotax ...)
d'autre part, tout ce qui est labellisé aviation est hors de prix!
Cela en vaut il la chandelle?

une parenthese pour finir : savez vous à quoi sert l'hélice sur un avion?
à rafraichir le pilote, la preuve : quand l'hélice s'arréte, le pilote a une soudaine poussée de sueur!!
....
:lol:

_________________
11 légére 1956 en cours de restauration


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 168 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 12  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
--/
--
Propulse par phpBB et MuL pour "La Traction Universelle" © depuis le 23 octobre 2007; 2000, 2002, 2005, 2007, 2008, 2014 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com